SDG lab: Young Entrepreneurs to Advance Local Economies and Community Health in Africa

– Voir ci-dessous pour la version française –

Africa_well

Future Earth and Stockholm Resilience Center have recently called for applications to hold SDG labs to come up with innovative, brilliant solutions to address the Sustainable Development Goals. Our application for an SDG lab to be hosted by the PEARL Institute for Research on Socio-Economic Inequality (IRSEI) and ADA Microfinance was successful. We are happy to have been selected in the global competition.

Here is the executive summary of our application:

Background. An extraordinary number of young adults and less developed local labor markets call for innovative economic solutions in African countries. Innovations should both increase labor market participation of young adults and transform local economies. At the same time, in many African countries there are serious threats to community health through water or vector borne diseases. Lack of clean drinking water and unimproved sanitation facilities put communities in dire need to find sustainable solutions to improve community health.

An economic innovation with pilot status is ADA Microfinance Luxembourg’s Young Entrepreneurs Initiative. It provides microloans and financial training to help young people to start their own business in three African countries, Niger, Togo, and Rwanda. So far, ADA’S business model is not sustainable yet, as financial training and advice are externally funded. The first aim of the proposed SDG lab will be to find solutions how to transform ADA’s initiative into a sustainable business model. The second aim of the lab will be to enable innovative ideas how to improve community health with the means of microfinance. A focus will be on providing access to clean drinking water and improving sanitation.

Method. Experts from African microfinance, research, local economy, and policymaking will participate in a two-day social innovation workshop, hosted by IRSEI and ADA.

Results. The SDG lab will produce a sustainable business model for the Young Entrepreneurs initiative, ready for implementation in the three African countries, which will serve as a showcase for further developing countries. It will further enable one or more innovative solutions how to improve community health, ready for feasibility tests.

Conclusion. Making the Young Entrepreneurs Initiative sustainable could successfully address the SDGs of reducing poverty and gender inequalities, improving health and well-being for all, and contribute to sustainable societies.

Impact:

  • Increase the conditions of the Young Entrepreneurs and their families by raising living standards, providing steady income for housing and health
  • Enrich local economies through creation of jobs
  • Provide access to improved living conditions, with potential to improve individual and community health
  • Via improved health, innovations could alleviate further pressing societal problems. For instance, fewer waterborne diseases in children would lead to lower rates of stunting, higher rates of school attendance and education, with possible benefits for occupation and earnings of future generations

The SDG lab will take place in Luxembourg before August 2017. Updates will be posted. Please contact me (anja.leist(at)uni.lu) for questions.

SDGlabs_pic

Résumé exécutif du projet de « SDG Lab 2017 »

(SDG=Sustainable Development Goals / ODD = Objectifs de développement durable)

Jeunes entrepreneurs pour le développement des économies locales et de la santé publique en Afrique

Contexte. Un très grand nombre de jeunes adultes des pays africains les plus pauvres, ainsi que les acteurs des marchés du travail de ces pays, veulent travailler sur des solutions économiques innovantes pour leur développement. Ces innovations devraient accroître la participation des jeunes adultes au marché du travail et transformer les économies locales. En même temps, dans de nombreux pays africains, la santé publique des communautés locales est gravement menacée, en particulier par la faible qualité de l’eau, par les maladies transmissibles et celles dites vectorielles (paludisme, malaria, etc.). Le manque d’eau potable et d’installations d’assainissement fiables représentent de lourdes difficultés aux communautés dans leur recherche de solutions durables pour améliorer la santé publique.

L’Initiative de jeunes entrepreneurs de l’ADA-Microfinance Luxembourg propose une innovation économique pilote. Cette institution fournit des microcrédits et une formation financière pour aider de jeunes entrepreneurs à créer et développer leurs projets dans trois pays africains, le Niger, le Togo et le Rwanda. Jusqu’à présent, le business modèle d’ADA cherche à devenir soutenable en développant la capacité des acteurs locaux à développer leur propre formation et conseils financiers.

Le premier objectif du laboratoire ODD (« SDG Lab ») est l’élaboration de solutions pour assurer la durabilité de l’initiative d’ADA. Le second objectif consiste en l’émergence d’idées novatrices pour améliorer la santé communautaire avec les moyens de l’initiative ADA. L’accent sera donc mis sur l’accès à l’eau potable et l’amélioration de l’assainissement.

Méthode. Des experts de la microfinance africaine, de la recherche, de l’économie locale et de l’élaboration des politiques participeront à un atelier d’innovation sociale de deux jours, organisé par l’IRSEI et l’ADA.

Résultats. Le « SDG Lab » élaborera un business model durable pour développer l’initiative des Jeunes entrepreneurs, prêt à être mis en œuvre dans les trois pays africains et qui pourra servir de mode d’emploi dans d’autres contextes nationaux. Il permettra en outre une ou plusieurs solutions novatrices pour améliorer la santé communautaire, prêtes pour des tests de faisabilité.

Conclusion. Cette initiative jeunes entrepreneurs veut contribuer à la mise en œuvre des ODD, à réduire la pauvreté et les inégalités entre les sexes, améliorer la santé et le bien-être dans des sociétés durables.

Impact:

  • Améliorer les conditions des Jeunes Entrepreneurs et de leurs familles en élevant le niveau de vie, en fournissant un revenu stable pour le logement et la santé
  • Enrichir les économies locales par la création d’emplois
  • Offrir l’accès à des conditions de vie meilleures, à la santé individuelle et communautaire
  • Atténuer les problèmes sociaux les plus urgents. Par exemple, par l’amélioration de la qualité de l’eau, et la réduction consécutive des maladies parasitaires et vectorielles chez les enfants, et la baisse des taux de retard de croissance, une amélioration de la fréquentation scolaire et du niveau d’éducation, avec des avantages possibles pour le travail et le revenu des générations futures

Dissémination. Les résultats seront diffusés au congrès « Resilience Stockholm 2017 » le 24 août 2017, à la semaine africaine de la microfinance (octobre 2017), au cours des « Assemblées parlementaires de la Francophonie » à Luxembourg (juillet 2017) et par les canaux de communication de l’ADA et de l’Université.

Organisateurs de l’appel pour les SDG Lab: Future Earth and Resilience Stockholm.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s